Les climats du vignoble de Bourgogne

Les climats du vignoble de Bourgogne

Les climats sont des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon.

Elles se distinguent les unes des autres par leurs conditions naturelles spécifiques (géologie, exposition, cépage…) qui ont été façonnées par le travail humain et peu à peu identifiées par rapport au vin qu’elles produisent.

Un paysage culturel

Ce paysage culturel est composé de deux éléments : le premier couvre des parcelles viticoles, les unités de production associées, des villages et la ville de Beaune.

Cette première composante représente la dimension commerciale du système de production. La seconde composante est le centre historique de Dijon qui matérialise l’impulsion politique donnée à la formation du système des climats.

Le site est un exemple remarquable de production viti-vinicole développé depuis le haut Moyen Âge.

Le modèle bourguignon

Le modèle bourguignon de culture et de production, selon la classification fixée dans les AOC, est en soi une garantie d’intégrité et d’entretien du parcellaire.

La haute valorisation foncière de chacune de ces parcelles soutient leur destination ainsi que la stabilité des propriétés.

Elle permet également de contribuer à maîtriser l’étalement urbain et à maintenir les caractéristiques des villages et du paysage rural. La permanence de la morphologie et du tissu urbain (voies, parcellaires, constructions) des centres anciens de Dijon et de Beaune atteste de leur intégrité.

Ils constituent des espaces protégés où des mesures particulières de surveillance et de gestion sont mises en œuvre. L’intégrité des sites urbains est par ailleurs assurée par la permanence de l’activité économique et culturelle qui permet l’entretien du patrimoine.

Ainsi, le géosystème des Climats demeure stable et homogène, la dynamique territoriale entre les trois éléments structurants (le parcellaire, Dijon et Beaune) étant toujours opérante.

Une authenticité au fil des siècles

Le géo-système des Climats du vignoble de Bourgogne qui associe le parcellaire des Climats, les villages de la Côte et les villes de Dijon et de Beaune, est un exemple remarquable de site viticole historique dont l’authenticité n’a jamais été remise en cause au fil des siècles et dont l’activité est aujourd’hui plus vivante que jamais.

La vitalité de cette activité repose encore actuellement sur la transmission par les générations successives de pratiques expérimentées et l’accumulation depuis au moins dix siècles, de référentiels sur les savoir-faire viti-vinicoles.

La différenciation des parcelles cultivées et des crus fut rendue possible par l’impulsion politique et commerciale des villes de Dijon et Beaune qui demeurent des centres actifs de la formation scientifique et technique ainsi que la représentation commerciale et institutionnelle.

La différenciation s’accompagne de la mise en place progressive d’un corpus réglementaire dont l’aboutissement correspond à la création des appellations d’origine contrôlées (AOC) dans la première moitié du XXe siècle.

Les Climats du vignoble de Bourgogne reflètent la construction historique d’un territoire viticole, dont le parcellaire est précisément délimité.

Les Climats expriment le fait culturel unique par lequel une communauté humaine a choisi la référence au lieu (un Climat) et au temps (le millésime) comme marqueur de la qualité et de la diversité d’un produit hautement reconnu, issu de l’œuvre conjuguée du potentiel naturel et du travail des hommes.

Votre panier