Nos amis les animaux sur un terroir d’exception

moutons_cadillac

La présence d’animaux dans les vignes se révèle être un véritable atout pour la viticulture. Outre le cheval de trait utilisé traditionnellement pour le travail de la terre, vous pouvez aussi retrouver des poules, moutons et cochons dans les parcelles.

Afin de préserver et favoriser la biodiversité, les initiatives se multiplient en faveur du retour des animaux dans la vigne.

Une « tondeuse écologique »

Certains animaux, comme les poules ou les canards, peuvent gratter sous les vignes et ainsi entretenir l’enherbement. Aussi, leur présence permettrait de supprimer les insecticides de par leur consommation d’insectes.

Les Vignobles Medeville l’ont bien compris.

En effet, Henry Harvey, un berger originaire de Saucats, amène un troupeau de 400 brebis gestantes dans la propriété de Médeville. L’objectif ? Entretenir le sol pour une durée d’environ deux mois et demie.
Lorsque les brebis attendent des petits, elles sont plus à même d’appréhender la qualité de l’herbe et d’en brouter de plus grande quantité.

Leur fonction de « tondeuse écologique » s’ajoute aussi au fait qu’elles produisent de l’engrais naturel, indispensable à nos vignes.

chevaux_cadillac

Nos amis les bêtes

De plus en plus soucieux de l’environnement, bon nombre de vignerons de l’appellation Cadillac Côtes de Bordeaux se mettent à accueillir nos amis les bêtes au sein de leur vignoble.

Baladez-vous autour de nos vignes, vous rencontrerez surement l’un d’eux !

Ainsi, le Château Sainte Catherine situé à Paillet a accueilli également des moutons en 2018 sur ses terres.

Le Château Le Parvis de Dom Tapiau de Camblanes-et-Meynac, lui, a installé des poules dans ses rangs de vigne afin de picorer l’herbe dès les vendanges passées.

Un fertilisant écologique pour nos terres !

Enfin, le Château Carsin à Rions a installé également des poules, mais aussi un cheval de labour « Philibert » et un poney Shetland « Bruno ».

Tous les deux aident à entretenir les parcelles qui n’ont pas encore de vignes.

Le Château Le Sens, lui, situé à Saint-Caprais-de-Bordeaux, a un troupeau de brebis et un bélier. Ils ont plusieurs utilités. En effet, l’entretien des près et jachères avec un système de clôture électrique amovible le printemps et l’été et la prestation d’éco pâturage chez des voisins. de plus l’hiver ils servent à tondre l’herbe et à supprimer des vestiges de raisins secs porteurs de maladie telle que le black rot. Aussi, la laine récupérée sert également de fumure de fond lors de plantations à raison d’un kilo de laine par pied planté.

N’hésitez pas à vous balader autour de nos vignes, vous rencontrerez surement l’un d’eux !

biac animaux

Quelques mots du Château Biac

La présence d’animaux fait partie intégrante du paysage de Biac de par la forêt sur le bas du vignoble pour les animaux “sauvages” ou par la récente introduction de travaux de labour menés par la compagnie familiale de Cheval des Vignes et leurs magnifiques Percherons.

Les animaux sauvages incluent malheureusement les sangliers : ceux la ne sont pas du tout les bienvenus à cause des gros dommages qu’ils infligent à la terre, ce qui nous force à clôturer certaines parties des espaces privés ou de la jachère fleurie mise en place il y a 17 ans. Celle-ci attire énormément d’insectes bénéfiques et de papillons à part le côté visuel qui est magnifique.

La forêt abrite aussi des biches : leur présence dans les rangs de vigne du côté des arbres est le meilleur baromètre pour juger de la maturité des raisins; leur nombre étant limité, leur délit ne nous dérange pas.

Afin de maintenir un espace vert difficile à cause de son escarpement, quelques chèvres résident sur place et font acte de “tondeuses à 4 pattes”, sans compter leur apport naturel en fertilisation de ces espaces…

Nous avons aussi une famille de lièvres qui se promène de temps en temps sans parler des chats, éminents contrôleurs de souris et serpents.

Cette diversité d’animaux à 4 pattes forment un écosystème qui fait partie de la vie naturelle du vignoble.

Au dessus de nos têtes se trouve également un des corridors de migration d’oiseaux qui indiquent les changements de saison. Les deux méandres de la rivière omniprésents au pied de Château Biac créent en effet un système de vents que les oiseaux recherchent pour les utiliser comme “autoroute”.

On les voit très souvent se fixer au dessus du vignoble et tournoyer jusqu’à se connecter avec le bon courant qui les aidera à continuer leur migration plus facilement.

Dans les vignes, nous avons récemment introduit certains labeurs de terre, tels que cavaillonnage et decavaillonage, à l’aide de magnifiques Percherons de l’entreprise familiale Cheval des Vignes.

Leur habileté à être plus précis, moins lourd et plus naturel rend le travail sous le pied de vigne plus efficace et moins polluant bien sûr, sans compter l’aspect esthétique qui en découle.

Nous sommes maintenant convaincus que cette collaboration entre les travaux exécutés ainsi et ceux complétés par nos tracteurs représente le bon équilibre entre la tradition et la modernité. Malheureusement, la topologie de notre vignoble ne nous permet pas d’y introduire des moutons comme désherbeurs entre les rangs de vigne car la pose de clôture tout autour serait un obstacle considérable pour le passage de tracteurs ou enjambeurs non seulement pour nous mais aussi pour notre voisin.

Nous nous efforçons au maximum de préserver la présence d’animaux sur le vignoble dans le but d’encourager et de maintenir un écosystème naturel.

animaux cadillac
CHÂTEAU RENON

CHÂTEAU RENON

Un peu d’histoire Le Château Renon possède une riche histoire qui remonte à plusieurs siècles puisqu’il date du 19ème...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This