Paysage viticole de l’île du Pico

Le site de 987 ha situé sur l’île volcanique du Pico, la deuxième de l’archipel des Açores par la taille, consiste en un remarquable réseau de longs murs de pierre largement espacés, courant parallèlement à la côte et remontant vers l’intérieur de l’île.

Un extraordinaire assemblage

Ces murs ont été érigés pour protéger du vent et de l’eau de mer des milliers de petits enclos rectangulaires, accolés les uns aux autres.

La présence de cette viniculture, dont les origines remontent au XVe siècle, est manifeste dans cet extraordinaire assemblage de petits champs, dans les maisons et les manoirs du début du XIXe siècle, ainsi que dans les caves, les églises et les ports.

Ce paysage modelé par l’homme, d’une beauté extraordinaire, est le meilleur témoignage qui subsiste d’une pratique autrefois beaucoup plus répandue.

Une belle conservation

La culture et le paysage viticole de l’île du Pico sont en grande partie intacts, extraordinairement bien conservés sans ajouts de structures modernes intrusives.

Les enclos ceints de murs de pierre à l’abandon souffrent d’un faible degré de détérioration résultant de leur état de désuétude et de négligence, tandis que certaines espèces végétales envahissantes ont colonisé une grande partie de ces currais abandonnés.

Bien qu’elle soit aujourd’hui maintenue, l’intégrité du paysage culturel viticole de l’île du Pico est menacée par la construction de nouveaux bâtiments qui sont incompatibles avec les qualités visuelles du bien du patrimoine mondial et le futur développement et projet d’extension de l’aéroport du Pico risque d’avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien.

Une incroyable beauté

Critère (iii): Le paysage de l’île du Pico reflète une réponse unique à la viniculture sur une petite île volcanique qui a évolué depuis l’arrivée des premiers colons sur l’île au XVe siècle.

Critère (v): La beauté extraordinaire du paysage de petits champs ceints de murs de pierre, façonné par l’homme, témoigne du travail de générations de petits paysans qui, dans un milieu hostile, sont parvenus à créer des conditions de vie durables et un vin très apprécié.

Crédit photo : civitatis.com, visitportugal, unesco.org

Votre panier